Aller au contenu

Description des épreuves

Description des épreuves

Cette page concerne la session 2022 du CAPES Numérique et Sciences Informatiques.

Épreuves

Les modalités d'organisation sont données par l’arrêté MENH1915859A du 1er juillet 2019, modifié par l'arrêté du 25 janvier 2021.

Troisième concours

Les modalités d'organisation sont également données par l’arrêté MENH1915859A du 1er juillet 2019, également modifié par l'arrêté du 25 janvier 2021. L'épreuve d'admissibilité est la première épreuve écrite d'admissibilité du CAPES externe de numérique et sciences informatiques (coefficient 4). Les épreuves d'admission sont composées est deux épreuves d'admission du CAPES (avec les mêmes coefficients).


Le programme des épreuves est constitué du programme d’enseignement de sciences numériques et technologie (SNT) de la classe de seconde générale et technologique et des programmes d’enseignement de spécialité de numérique et sciences informatiques (NSI) du cycle terminal de la voie générale du lycée. Les notions traitées dans ces programmes doivent pouvoir être abordées avec un recul correspondant au niveau M1 du cycle master.

Le langage de programmation choisi pour les deux épreuves d'admissibilité est Python 3.

Admissibilité

Première épreuve d'admissibilité

  • Durée de l'épreuve : 5 heures
  • Coefficient 2 - Une note inférieure ou égale à 5 est éliminatoire

Le sujet est constitué d'un ou plusieurs problèmes. L'épreuve consiste en leur analyse et leur résolution. Cette épreuve évalue la maîtrise des savoirs académiques. Elle sollicite également les capacités de raisonnement et d'argumentation du candidat.

Seconde épreuve d'admissibilité

  • Durée de l'épreuve : 5 heures
  • Coefficient 2 - Une note inférieure ou égale à 5 est éliminatoire

L'épreuve s'appuie sur un ou plusieurs documents pour un ou plusieurs niveaux de classe déterminés par le jury. Elle consiste en leur exploitation et leur analyse guidées par un questionnement précis. Elle vise à évaluer l'aptitude du candidat à mobiliser des savoirs disciplinaires et didactiques dans une séquence d'enseignement, ainsi que les capacités d'analyse, de synthèse et d'argumentation. Cette épreuve comprend une réflexion sur les dimensions éthiques, juridiques, économiques ou environnementales.

Le sujet est constitué d'un dossier pouvant comprendre un ou plusieurs énoncés d'exercices, des productions d'élèves, des documents institutionnels (extraits de programmes ou de ressources d'accompagnement), des extraits de manuels scolaires ou d'autres supports.

Il est demandé au candidat de concevoir une séquence portant sur un thème en lien avec les exercices du dossier. Lorsque le thème abordé se prête à une déclinaison progressive sur plusieurs niveaux d'enseignement, la cohérence didactique entre ces niveaux est valorisée.

Outre la résolution des exercices telle qu'elle pourrait figurer dans des cahiers d'élèves, il est attendu du candidat une évaluation des productions d'élèves, par exemple par l'identification et le traitement d'erreurs ou la valorisation de réussites, ou des propositions de remédiation ou d'approfondissement.

Admission

Lors de sa préparation, le candidat a accès à un environnement informatique dont les ressources seront indiquées d'ici le mois d'octobre sur la page des épreuves orales.

Première épreuve d'admission (épreuve de leçons)

  • Durée de la préparation : 2 heures 30
  • Durée de l'épreuve : 1 heure (30 minutes de présentation suivies de 30 minutes d'entretien)
  • Coefficient 5

L'épreuve a pour objet la conception et l'animation d'une séance d'enseignement. Elle permet d'évaluer la maîtrise disciplinaire, les compétences didactiques et pédagogiques et la pertinence de l'utilisation des supports (outils numériques, manuels, tableau).

Le candidat tire au sort deux sujets comportant chacun l'intitulé d'une leçon. Il choisit l'une d'entre-elles. Pendant vingt minutes maximum, le candidat présente un exposé sur le thème retenu illustré par une ou plusieurs propositions d'activité pouvant utiliser l'environnement informatique. L'exposé consiste en la présentation d'un plan hiérarchisé et détaillé. Il est attendu du candidat un recul correspondant au niveau master.

L'exposé est suivi pendant dix minutes maximum, du développement par le candidat d'une partie de son plan, puis d'un entretien de trente minutes maximum avec le jury.

Le développement a pour objet l'exposé par le candidat d'un élément significatif de son plan, choisi par le jury.

L'entretien permet au candidat de justifier la cohérence du plan, de préciser certains aspects du développement et de mettre en valeur sa culture relative à la leçon traitée.

Pendant la préparation de l'épreuve et lors de l'interrogation, le candidat peut utiliser le matériel informatique mis à sa disposition. Il a également accès à la bibliothèque numérique du concours et peut, dans les conditions définies par le jury, utiliser des ouvrages personnels.

L'épreuve est notée sur 20. La note 0 est éliminatoire.

La liste des leçons pour la session 2022 est disponible sur ce lien.

Seconde épreuve d'admission (épreuve d'entretien)

  • Durée de l'épreuve : 35 minutes (sans préparation)
  • Coefficient 3

L'entretien comporte une première partie d'une durée de quinze minutes débutant par une présentation, d'une durée de cinq minutes maximum, par le candidat des éléments de son parcours et des expériences qui l'ont conduit à se présenter au concours en valorisant notamment ses travaux de recherche, les enseignements suivis, les stages, l'engagement associatif ou les périodes de formation à l'étranger. Cette présentation donne lieu à un échange avec le jury.

La deuxième partie de l'épreuve, d'une durée de vingt minutes, doit permettre au jury, au travers de deux mises en situation professionnelle, l'une d'enseignement, la seconde en lien avec la vie scolaire, d'apprécier l'aptitude du candidat à : * s'approprier les valeurs de la République, dont la laïcité, et les exigences du service public (droits et obligations du fonctionnaire dont la neutralité, lutte contre les discriminations et stéréotypes, promotion de l'égalité, notamment entre les filles et les garçons, etc.) ; * faire connaître et faire partager ces valeurs et exigences.

Le candidat admissible transmet préalablement une fiche individuelle de renseignement.

Retour en haut de la page